Quelques dates :

En 1839, Charles GOODYEAR conçoit et maitrise le procédé de la vulcanisation du caoutchouc.

En 1868, les roues en bois des vélocipèdes sont recouvertes d’une bande de caoutchouc.
En 1887, l’écossais DUNLOP fixe sur une roue un boudin en caoutchouc gonflé d’air et fixé à la jante, c’est l’invention de la chambre à air.
En 1891, un cycliste demande aux frères MICHELIN de réparer son pneu Dunlop, ils développent un pneu qui soit démontable rapidement car la réparation était trop longue, plusieurs heures !

Construite en 1895 par les frères MICHELIN, l’Eclair est la première voiture au monde à rouler sur des pneumatiques.
En 1899, » La Jamais contente », 1ère voiture à atteindre les 100km/h est équipé de pneus MICHELIN.Ce sera ensuite au tour des voitures d’enfants et des fiacres d’en être équipés.

En 1910, une tringle métallique est glissée à l’intérieur du talon afin de rendre le pneu plus rigide et du noir de carbone est ajouté au caoutchouc pour amélioré la résistante au frottement.
En 1929, création d’un pneu qui peut rouler sur les rails et équiper la Micheline.
La même année, un britannique Edward Brice Killen invente le pneu « Tubeless » c’est-à-dire sans chambre à air, elle est remplacée par une gomme d’étanchéité à l’intérieur du pneu.
En 1933, le premier pneu à clous pour rouler sur le verglas ou la glace est mis au point.En 1937, MICHELIN invente la carcasse en acier.

En 1946, MICHELIN invente la carcasse radiale, c’est une superposition de 3 nappes sous la bande de roulement (mélanges de gommes, fibres textiles et métalliques) qui sont disposés de façon à former des micros triangles très robuste. Les pneus qui avaient alors une carcasse dite « diagonale », c’est-à-dire que la superposition des nappes étaient croisées deviennent radiale.

En 1972, le groupe Continental lance le 1er pneu hiver sans clou.
En 1983, MICHELIN créé le pneu « increvable » on l’appel « Bib Mousse ».

En 1992, Goodyear invente le pneu roulage à plat dit aujourd’hui « Runflat« .

En 1999, Dunlop lance la technologie « Warnair » qui détecte la perte de pression du pneu et en informe le conducteur par un signal sonore.